samedi 17 juin 2017

La Passe-Miroir Tome 2, Les Disparus du Clairdelune, Christelle Dabos

 

Résumé : Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Je ne pouvais pas donner mon avis sur le tome 3 sans donner celui du tome 2 ! (Même si ça fait un peu mille ans que je l'ai lu...)
Le coup de cœur continu évidemment avec ce tome je vous le dis desuite. Nous retrouvons nos personnages là où nous les avions laissé à la fin du tome 1. Ophélie se retrouve dans la cour de Farouk, l'esprit de famille du Pôle qui lui donne un rôle important au sein de sa cour : être sa vice-compteur, parce qu'il se fait un peu chier le Farouk (en plus d'avoir Alzheimer). Pendant ce temps, plusieurs personnes importantes disparaissent... Ophélie mène son enquête et va aussi découvrir pourquoi elle doit épouser Thorn.

Exit le costume de Mime, Ophélie est maintenant connue du grand public et va ainsi se dévoiler, prendre plus d'assurance et s'affirmer auprès de sa famille et de Thorn. J'ai vraiment aimé voir ce changement, ce n'est pas flagrant mais elle hésite beaucoup moins à contester et ne se laisse plus faire. 
Thorn quant à lui va aussi changer, on l'a connu froid et distant dans le premier tome, là c'est la même chose mais par moment il essaie de montrer à Ophélie qu'il y a autre chose sous cette carapace, ce qui donne des moments absolument géniaux ! D'ailleurs, des fois on a envie de gifler Ophélie tellement elle comprend rien des fois, parce que Thorn fait de sacrés efforts dans ce tome, il est trop attachant (putain que je l'aime lui !) et y'a un passage que j'aime par dessus tout, mais je ne dirais rien !

Oui je sais il m'en faut peu, c'est bon ça va ! :3

Bérénilde attend l'enfant de Farouk (vu la taille du gars j'ai eu du mal à imaginer le délire x)) et la Tante Roseline va s'occuper d'elle et la protéger et vont donc se rapprocher. J'ai beaucoup aimé cette relation, parce que c'était loin d'être gagné dans le premier tome et là on sent qu'en fait elles s'aiment beaucoup.
Archibald est toujours aussi séduisant et charmeur mais lui aussi verra sa vie basculer et pas qu'un peu.
Renard va avoir un peu de mal avec Ophélie maintenant qu'il sait que c'est une jeune femme et pas Mime mais c'est toujours un ami fidèle sur qui elle peut compter. 
Les personnages secondaires sont aussi extrêmement intéressant et importants dans le déroulement de l'histoire.

Christelle Dabos se surpasse avec ce tome 2, plus rythmé, plus palpitant. Des personnages uniques et attachants (enfin pour certains), une histoire captivante et riche, des rebondissements. Bref ! je n'arrive même pas à trouver de défaut à cette saga. 

(Si en fait le seul défaut est le cliffhanger... c'est juste horrible. On se roule parterre, on pleure, on se met en PLS dans un coin et on espère que Christelle Dabos termine le prochain tome RAPIDEMENT!)


Moi quand j'ai terminé Les Disparus du Clairdelune...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire