lundi 17 avril 2017

Le running et moi #1

Cette fois je ne vais pas parler de livre mais de sport !

Je vais être honnête, le sport n'a jamais été une énorme passion, je n'ai jamais compris comment les gens pouvaient s'infliger autant de douleurs et dire "non mais la course/sport c'est génial !".
Mais en prenant de l'âge (et du poids) j'ai vite compris qu'un régime n'était pas une solution et qu'il fallait que je bouge mes fesses du canap'.
Après quelques essais (échecs) j'ai tout arrêter et ma flemme a reprit le dessus, je n'ai plus rien fait et j'ai encore pris du poids. Après avoir pris 10 kg en 4 ans, j'ai décidé que le 1er avril, le jour du poisson d'avril et des blagues, j'allais me remettre au sport et surtout à la course, après plus de 2 ans sans rien faire. Mon copain à cru que c'était une blague mais non, j'ai remis mes baskets, mon pantalon beaucoup trop serré et ma minuscule brassière et je suis allée à la plage pour courir et faire suer mon gras. Et en plus c'était un samedi (double blague).

Le premier jour t'es chaud bouillant et après tu meurs:3

J'avoue que je me suis déchiré pour cette reprise et ce n'est pas vraiment une bonne chose, il faut commencer doucement et progresser peu à peu pour ne pas te dégoûter à vie de la course à pieds (comme les autres fois). Après 5 séances, j'ai compris que je devais tenir sur le temps et pas la distance. Mon objectif n'est pas de faire un marathon de 10km mais de faire travailler mon cœur, mon endurance, de m'affiner et de sécher.

En courant je me suis imaginé mega bonne comme les filles sur Pinterest ou instagram mais en fait j'ai juste senti le gras de mes fesses et de mon bide bouger dans tous les sens, mes tendons d'Achille me lâcher, mes poumons prendre feu et mon cerveau me hurler que j'étais une énorme conne (bah oui lui il est habitué au canapé et aux livres donc bon). 1/4 de mon visage est devenu rouge et je crois même que j'ai pleuré à un moment, mais je sais plus trop j'étais dans un état second.

Moi pensant être sexy en courant haha

C'est vraiment très dur, les premiers km sont les plus difficiles, le corps n'est pas habitué à faire autant d'effort. Pour le moment je fais du footing, j'alterne marche rapide et course pour ne pas me faire mal et progresser. Il y'a des jours où je préférerais mon casser une jambe plutôt que d'aller courir mais une fois lancer, quand on termine, c'est une petite victoire en plus. C'est ça la motivation. Au final il n'y a pas d'échec tant qu'on essaye ! Je profite d'avoir à nouveau un blog pour en parler et partager mon ressenti et me rendre compte de mon évolution.

J'ai oublié le plus important (après la motivation) pour courir, j'utilise une bonne paire de baskets, l'application Nike Run Club et une playlist pour te motiver à fond et la mienne c'est UN groupe : ROYAL BLOOD ! Avec ça dans les oreilles t'as l'impression d'être une guerrière (mais en fait non XD).